Top 5 des erreurs du Projet Web.
L’étape du site internet, c’est souvent la croix et la bannière pour un entrepreneur qui doit parfois s’y reprendre à plusieurs fois ou prestataires. A force d’entendre des entrepreneurs et des TPE/PME recenser les mêmes maux, j’ai décidé de rédiger cet article sur la checklist d’un site web réussi ou plutôt sur le top 5 des erreurs à ne pas commettre.
Mon développeur freelance a fait n’importe quoi !
C’est souvent un problème de méconnaissance des métiers du we b. Pour ultra-sim plifier mon propos :
Un développeur fait du fonctionnel ; Un graphiste fait du beau, de l’esthétique ; Un ergonome optimise le parcours client ; Un web marketeur supervise l’efficacité.
Sachant que dans tous les cas, il vous faudra traduire votre besoin, votre site rêvé, en Cahier des Charges, superviser la recette (vérification que tout est conforme et fonctionne bien). C’est généralement le travail d’un chef de projet web. Je vois toute suite les réactions, je n’ai pas les moyens pour tout ça !
Vous ne pourrez vous passer du développeur . Même avec un CMS, on a souvent des besoins particuliers que seul un développeur pourra adresser. Et encore, sans parler de l’ intégrateur , qui veille à la cohésion du travail du développeur et du graphiste sur les différents navigateurs…
Pour le graphiste , en imaginant que vous trouviez un template (thème à installer sur votre site pour gérer l’aspect graphique) à la hauteur de vos exigences, vous aurez toujours besoin de personnaliser ou créer des visuels.
Vous ne pourrez faire l’économie d’un chef de projet webmarketing polyvalent pour veiller à l’ergonomie, l’efficacité, la traduction de votre stratégie digitale sur ce nouveau canal. Il se chargera sans problème de votre cahier des charges et de la recette s’il est compétent.
Vous l’aurez compris, la première erreur c’est de penser qu’un simple développeur suffira à la réalisation d’un site. C’est pourquoi certains se tournent vers des agences.
J’ai fait confiance à la mauvaise agence…
Passer par une agence ne garantit pas un site de qualité. Inutile de vérifier les références d’une agence, ils ont tous (soi-disant) travaillé avec les plus grands… Mais ont-ils été satisfaits pour autant ?
Avant de signer vérifiez ou faites vérifier par un consultant digital d’expérience les ressources humaines dont dispose cette agence. A-t-elle bien une ou plusieurs ressources pour chaque expertise ? Une agence qui n’a pas un expert SEO et un expert SEA bien distincts est déjà un indice. En 8 ans je n’ai jamais encore vu un expert SEO/SEA maîtrisant autant l’un que l’autre. Une agence qui fait l’économie d’un expert par expertise a une méconnaissance des expertises ou un manque de moyens qui impactera votre prestation.
Mise en ligne sur une version de test => Recette technique par l’équipe technique Mise en ligne en pré-production => Recette fonctionnelle par le chef de projet fonctionnel ou AMOA de l’agence Mise en production => Recette fonctionnelle par le chef de projet fonctionnel ou AMOA de l’agence Livraison au client avec cahier de recette => Recette fonctionnelle par le chef de projet du client.
Les agences ont poussé comme des champignons sauvages et n’ont aucune contrainte les obligeant respecter ces bonnes pratiques.
Mon site ne ressemble pas du tout Г ce que je voulaisВ !
L’une des premières garanties pour vous retourner contractuellement c’est votre Cahier des Charges. Ce document est un document contractuel qui doit contenir les détails les plus précis de votre projet de création ou de refonte de site web. Il comprend le périmètre technique et fonctionnel, les livrables (maquette avant livraison, cahier de recette, guide d’utilisation…), le cadre juridique en cas de manquement ainsi que l’organisation du projet (deadlines, ressources…). Pas de projet que ce soit via une agence ou un prestataire sans Cahier des Charges.
Comment référencer mon site maintenant qu’il est en ligne ?
Oups, se poser cette question après la mise en ligne revient à oublier un ou deux ingrédients dans une recette culinaire… Le SEO, référencement naturel, intervient dès la réflexion de votre projet. Ne comptez pas sur votre développeur pour faire un site qui trouve grâce aux yeux de Google : ce n’est pas son métier ! Un expert SEO ou un web marketeur polyvalent peut aiguiller votre développeur, mais à l’heure actuelle de nombreux développeurs n’ont quasi aucune connaissance en référencement pour les moteurs de recherche.
PrГ©voir la maintenance de son site.
Qui mettra à jour votre site ? Beaucoup d’entre vous omettent d’envisager ce proche avenir, cette omission peut s’avérer très coûteuse. En effet, ce sont vos choix techniques du départ qui vont impacter vos coûts mensuels. Si le prestataire qui vous fournit le site a choisi une solution dont il est propriétaire ou a codé votre site sans back office (oui, ça existe encore !), vous n’aurez plus qu’à passer à la caisse à chaque modification de texte ou image ou à opter pour un forfait de maintenance mensuel… Que d’argent jeté par la fenêtre quand une simple interface de back office et vos 10 doigts ou ceux d’un collaborateur auraient pu suffire. Le remède est simple, demandez à utiliser un CMS (content management system) open source afin de ne pas vous enchaîner à un prestataire. La liberté et la souplesse en web ça n’a pas de prix !
Je pense que beaucoup ont été ou sont dans cette situation et j’espère que cet article vous servira pour ne plus jamais que cela se reproduise. Si vos ressources en interne ne bénéficient pas de toutes les compétences requises pour votre projet, faites-les monter en compétences ! C’est ce à quoi sert la formation continue.
Cindy Dorkenoo, Coach Digital & Formatrice en StratГ©gie Digitale.